Accueil Consultez nos articles Rechercher Qui sommes-nous ? Cuisinez sans sel : recettes et astiuces

DIETETIQUE FACEBOOK

Sachez ce que vous mangez

Calculateur de calories

00Sel

Composition Florale

Qui est en ligne ?

Nous avons 10 invités en ligne

Accord Vins/mets

Habitat Ecologie

Toute la dietetique en un seul clic
LES ALIMENTS DE LA FORME Envoyer
Forme - Forme
Écrit par Brigitte Perrot   

 

Le secret de la forme réside dans une alimentation plus légère et surtout mieux équilibrée. Il faut savoir que près de 75% des Français s'alimentent dangereusement : beaucoup trop de viande (cinq fois plus qu'il y a un siècle), pas assez de légumes verts (la consommation annuelle est passée de 46 kg par habitant à 36 kg), trop de sucre rapide, peu de glucides lents. Les raisons sont multiples : une alimentation trop riche pour nous rassasier physiquement et psychologiquement, c'est-à-dire le bon moyen pour compenser la solitude, le stress, les déboires sentimentaux ou professionnels. Il faut donc réapprendre ensemble quels sont les aliments positifs dont notre organisme a besoin pour s'épanouir (et nous avec) harmonieusement.

 


Il faut que nous sachions incorporer dans nos menus, ces aliments positifs qui possèdent des propriétés bénéfiques pour notre corps et notre esprit. Certains sont plus riches en calories que d'autres mais ils ne doivent pas être supprimer pour autant, il suffit simplement de les consommer par petites quantités.
Prenez le temps de bien mastiquer (c'est cela le vrai plaisir gustatif), apprenez à apprécier les couleurs des aliments, à découvrir leurs arômes, à humer leurs parfums, à vous délecter. Rassasiez vos sens avant votre estomac. Sachez faire cette petite gymnastique intellectuelle qui vous permettre de manger des aliments positifs avec plaisir et de valoriser ainsi votre image... A côté des légumes et des fruits indispensables à notre santé, il est indispensable de savoir choisir les aliments et leur valeur nutritive pour notre organisme.

 

Extrait du livre paru aux Editions Albin Michel LE GUIDE DE LA FORME écrit par © Brigitte Dussert

 

Mise à jour le Samedi, 01 Avril 2017 10:23
 
Idées diététiques pour repas sur le pouce Envoyer
Articles et brèves par thème - Alimentation
Écrit par Sabine Pillement   


QUELQUES IDEES POUR REPAS PRESSES MAIS EQUILIBRES …

 

LES SANDWICHES

 

Pour ne pas se lasser, varier les pains : baguette, flûte, complet, campagnard, aux noix, de seigle, …

Pour assaisonner vos sandwiches, beurre, mayonnaise, moutarde à l'ancienne, fromage frais à tartnier, etc...

Les sandwiches à base de viande ou poisson

Blanc de poulet, lamelle de gouda, hachis de céleri branche

Viande de pot au feu vinaigrette, oignon, cornichon, moutarde

Jambon fumé, concombre, rondelles de radis

Chèvre frais, quelques petits lardons ou dès de jambon, salade frisée à l’ail

Thon, saumon, crevettes ou autre poisson, lamelles de gruyère, poivron coupé fin

 

Mise à jour le Samedi, 01 Avril 2017 10:24
Lire la suite...
 
Les propriétés d'un fruit selon sa couleur Envoyer
Articles et brèves par thème - Alimentation
Écrit par Chantal Lamour Diététicienne   


Protectrices et curatives, appelées des Phytonutriments.

Pulpe rouge: pamplemousse rose, tomate, pastèque, goyave.
Ces fruits contiennent du lycopène, anti-oxydant agissant dans la prévention de certains cancers, de la prostate, notamment.

Pulpe orange: abricot, melon, mangue, carotte, potiron.{mosimage}
Ces végétaux contiennent du béta-carotène (pro vitamine A) orangé: il améliore la santé de la peau, des yeux et diminurai le risque d’apparition de certains cancers.

Pulpe jaune: mandarine, orange, ananas, nectarine, pêche.{mosimage}
La richesse de ces fruits en béta-cryptoxanthine leur permet de prévenir le vieillissement de l’organisme.

Pulpe violette: fraise, framboise, mûre, myrtille, prune rouge, raisin noir, aubergine, chou rouge.{mosimage}
Ces aliments contiennent des anthocyanines, puissants anti-oxydants: ils réduisent les risques de maladies cardio-vasculaires en évitant la formation de caillots.

Pulpe verte: kiwi, avocat, courgette, haricot vert, petit pois, épinard, salade.
Les caroténoides contenus dans ces végétaux sont la lutéine et la zéaxanthine. Ils préviennent certains risques oculaires: cataracte, dégénérescence maculaire.

Pulpe verte des crucifères: tous les choux.
Ils contiennent des isothiocyanates qui ont la propriété de stimuler la synthèse d’une enzyme hépathique aux vertus anticancéreuses.

Pulpe blanc-vert: oignon, artic haut, endive, poireau, céleri, asperge.
Les phytonutriments contenus dans ces légumes présentent des propriétés anti-tumorales et modèrent le vieillissement cellulaire.

 

Mise à jour le Vendredi, 10 Mars 2017 16:05
 
Ce qu'il faut savoir sur la micronutrition Envoyer
Écrit par Brigitte Dussert   

La micronutrition s’attache à dépister nos carences en micronutriments (vitamines, oligoéléments, minéraux, acides gras... ). Il suffit ensuite d’ajuster son alimentation ou de prendre des compléments alimentaires pour compenser, corriger ces carences.

 

Grâce à la micronutrition on peut donc rectifier ces mauvaises habitudes alimentaires qui sont à l’origine de troubles tels que la prise de poids, la fatigue, troubles de l’humeur, infections à répétition, mauvaise circulations, problèmes de peau, digestions difficiles, douleurs articulaires, migraine, crampes... )

 

 

Comment s’effectue le diagnostic  ?

 

Vous remplissez un questionnaire répertoriant vos troubles (digestifs, obésité, articulaires... ) lors de la consultation avec un médecin nutritioniste. Il vous prescrit généralement une prise de sang et d’urine pour dépister vos carences.

Grâce à ce bilan, il détermine ainsi votre profil en repérant les déséquilibres alimentaires dont vous souffrez. Cela lui permet de vous prescrire un modèle alimentaire adapté à votre cas.

 

Les types de carences et quels troubles provoquent-elles ?

 

Si vous vous sentez irritable, intolérante à la frustration, vous souffrez peut-être d’un déficit en sérotonine (hormone du plaisir). Dans ce cas, il est conseillé d’augmenter les apports en protéines (oeufs, jambon.. ) à votre petit déjeuner et de prendre en collation l’après-midi, un laitage, un fruit et quelques amandes. Si vous vous sentez fatiguée au réveil, manque d’énergie, vous souffrez peut-être d’un manque de fer, iode, magnésium ?? Vous comblerez ces manques en consommant des fruits de mer, du foie, des oeufs, du boudin noir, lentilles;... Vous boosterez vos omégas-3 en privilégiant les poissons gras (sardine, maquereau, saumon... ) huile de noix. Si vous souffrez de ballonnements, de migraines, de troubles de la vision, sachez qu’à chaque symptôme correspond une carence qu’il faut combler.

 

 

Mise à jour le Lundi, 07 Décembre 2015 10:18
Lire la suite...
 
Les colorants et conservateurs que nous mangeons Envoyer
Articles et brèves par thème - Alimentation
Écrit par Chantal Lamour Diététicienne   

Notre alimentation reste fortement influencée par la technologie à tous les stades de la chaine alimentaire et les consommateurs sont de plus en plus méfiants.Les modes de vie ont evolué: le temps passé à la préparation des repas s’est considérablement réduit. Pour répondre à ce nouveau phénomène de société, les produits 4ème gamme (= produits frais natures, prêts à l’emploi) et 5ème gamme (= produits frais assaisonnés ou cuisinés) ont envahi les rayons des supermarchés. Les consommateurs exigent “fraicheur - variété - goût” auprés des restaurants collectifs, et cantines de plus en plus frequentés.

Les conséquences sont inévitables: les aliments subissent d’importantes transformations modifiant leur goût, texture, couleur…Pour y remédier les ingénieurs de l’agroalimentaire ont recours aux additifs de toutes sortes: plus 1 produit est élaboré, plus l’utilisation des additifs est impérative.

Les buts recherchés sont:
- empêcher la prolifération microbienne, l’oxydation,
- préserver les qualités organoleptiques,
- améliorer l’aspect des aliments sans nuire à leurs qualités nutritionnelles.
La liste des additifs ne fait que s’accroitre au fil des années. Voir aussi
WIKIPEDIA


LES COLORANTS - E100 :
Le rôle des colorants est de donner une couleur dite naturelle aux aliments dont les transformations industrielles ont modifié la coloration. Il exite 44 colorants permis.
Leur utilité reste à vérifier d’autant que beaucoup de ces additifs sont à l’origine de réactions allergiques et d’intolérance.
Ils sont interdits dans les produits biologiques.

Aux Etats Unis, les colorants sont trés largement utilisés: pratiquement aucun produit alimentaire n’a une couleur “naturelle”. Au contraire les couleurs sont rehaussées, accentuées pour donner un nouvel aspect attractif qui plait énormément aux enfants et à la majorité de la population américaine


LES CONSERVATEURS - E200:
Ils empêchent la fermentation, l’apparition de moisissures et le développement de micro-organismes dans les aliments. La durée de conservation et de consommation du produit alimentaire est donc prolongée.


LES ANTI-OXYDANTS - E300 :
Ils stoppent l’oxydation des aliments par l’air et toutes les modifications qui en découlent (par exemple, le rancissement des corps gras). Leur utilisation s’ajoute souvent à celle des conservateurs, pour allonger la durée de “vie” du produit alimentaire. Voir
notre ARTICLE

Mise à jour le Vendredi, 10 Mars 2017 16:04
Lire la suite...
 
En hiver, ne lésinez pas sur les vitamines ! Envoyer
Articles et brèves par thème - Santé
Écrit par Chantal Lamour Diététicienne   

Les vitamines riment souvent, dans notre esprit, avec fortifiant, remontant ou antifatigue. Leur rôle ne se limite pas uniquement à un rôle de stimulant: les vitamines sont indispensables à la vie ! Leur découverte est très récente puisqu’elle date du début du XXe siècle. Elle a permis de soigner et guérir de nombreuses maladies mortelles existant depuis des siècles: scorbut (vitamine C), béribéri (vitamine B1)… En 1910, Casimir Funk, biologiste américain, isole une subtance mystérieuse dans l’écorce du grain de riz. L’absence de cet élément dans l’alimentation humaine est responsable du béribéri. Cette substance chimique étant un constituant de la classe des amines et, étant indispensable à la vie: Casimir Funk l’appelle “Vitamine”. De 1920 à 1940, d’autres molécules d’une nécessité vitale sont découvertes et baptisées du même nom auquel une lettre de l’alphabet sera ajoutée pour les différencier. Elles ont toutes des rôles multiples mais bien précis dans notre organisme.

Les grandes carences en vitamines sont devenues exceptionnelles, mais des déficiences existent chez les personnes suivant des régimes restrictifs et mal équilibrés, chez celles qui excluent une ou plusieurs familles d’aliments, chez les grands consommateurs de boissons alocoolisées, chez les fumeurs … Un pourcentage non négligeable de la population française est concerné par de telles déficiences.
Par ailleurs, il est important de savoir qu’il peut être dangereux de prendre certaines vitamines sans prescription médicale et en quantités excessives (cf articles sur “les compléments alimentaires“).


Les points communs des Vitamines
La structure chimique, le mode d’action, et les rôles diffèrent beaucoup d’une vitamine à l’autre. Mais elles ont 6 points en communs:
- elles n’apportent aucune calorie;
- une dose infime suffit à satisafire les besoins vitaux de l’organisme;
- elles ne peuvent pas être fabriquées par l’organisme humain: elles doivent obligatoirement être fournies par l’alimentation (exception: la vitamine D peut être synthetisée à partir de substances présentes dans la peau, et transformées sous l’action des rayons solaires);
- elles ne peuvent pas être remplacées l’une par l’autre;
- leur carence provoque des troubles pathologiques;
- elles sont indispensables au bon fonctionnement et à la croissance du corps humain: elles permettent l’assimilation des éléments nutritifs (protéines, glucides, lipides) apportés par les aliments.

Les sources
Chaque groupe d’aliments est une source différente en vitamines. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de “manger de tout”!
- Viandes, volailles et oeufs: vitamines du groupe B (soit vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B12);
- Poissons: comme les viandes, avec en plus des Vitamines A et D;
- Lait et produits laitiers: vitamine B2 et vitamine A (surtout s’ils sont au lait entier);
- Beurre et crème fraiche: vitamine A;
- Céréales: toutes les vitamines du groupe B et Vitamine E (les céréales complètes sont plus riches en vitamines que les céréales raffinées);
- Légumes: vitamine B9, béta-carotène, vitamine C, vitamine K;
- Pommes de terre: vitamines du groupe B;
- Fruits: vitamine C, béta-carotène et vitamine B6 (bananes);
- huiles végétales: vitamine E.

 

Mise à jour le Mardi, 20 Décembre 2016 08:16
Lire la suite...
 
Comment s'alimenter lorsqu'il fait froid ? Envoyer
Articles et brèves par thème - Sportif Forme
Écrit par James Collier Diététicien   

Le métabolisme de base augmente avec l'abaissement de la température ambiante. C'est pourquoi un organisme exposé au froid présente un besoin en calories accru.

La ration calorique globale doit donc être augmentée dans le cas d'entraînements ou de compétitions durant une période froide.

La variation de la ration en protéines ne présente aucun intérêt dans ce cas et ce sont donc les rations de lipides (graisses) et de glucides (sucres) qu'il va falloir adapter.

Les lipides ou graisses ont un pouvoir calorique élevé ,9 kcal par gramme contre 4 kcal par gramme pour les glucides. Ils entraînent une libération progressive de chaleur et jouent un rôle important dans les processus métaboliques généraux. Par contre il faut tenir compte du fait que les graisses ingérées n'entrent en activité que six à huit heures après leur absorption.
Quant aux réserves en lipides , elles entre en jeu essentiellement dans les épreuves de longue durée .

En cas d'activité de forte intensité exercée régulièrement à basse température, il est donc souhaitable d'augmenter la ration journalière de lipides sans exagération. La digestibilité de l'alimentation étant capitale pour obtenir de bonnes
performances, il semble cependant déconseillé d'adopter un régime régulier à base de frites, de poulet à la crème et de saucisson. Il suffit d'augmenter un peu la quantité de beurre cru consommé le matin et sur les féculents ou les légumes, et de rajouter un filet d'huile supplémentaire sur les crudités. En cas d'épreuves ou d'entraînements de longue durée, il peut être utile de prendre avant le début de l'effort des aliments riches en lipides du type pâte d'amande ou barres chocolatées.


Les
glucides de leur côté jouent un rôle important dans la thermorégulation. D'autre part, les aliments les plus appropriés aux efforts à basse température restent apparemment ceux qui permettent aux muscles de travailler, soit les sucres.

La ration de glucides doit donc être journellement augmentée (pain, céréales, féculents). Il est également nécessaire , la veille au soir de faire le plein de réserves glucidiques en consommant de bonnes portions de pâtes, riz, polente .... Ce doit être également le cas au cours du petit déjeuner qui précède l'effort : céréales, pain, biscottes, pain grillé , riz au lait, gâteau de semoule. Pendant l'épreuve il vaut mieux choisir des sucres d'absorption plus rapide : barres de céréales, pâtes de fruits, fruits secs , ainsi que pain d `épice et biscuits apportant à la fois des sucres lents et rapides.

D'autre part, si un panicule adipeux sous cutané plus important est indispensable si vous envisagez le tour du cercle polaire, nu, et sans ravitaillement, il paraît moins nécessaire lorsqu'on s'alimente régulièrement au cours de l'effort et que l'on porte des vêtements protecteurs appropriés. La prise de poids pendant l'hiver ne semble donc pas très utile. En conséquence , l'augmentation de la ration doit être raisonnable et adaptée à la fréquence et à l'intensité des efforts pour éviter un gain de poids préj
udiciable.

Enfin, même si le besoin de boire se fait moins sentir lorsqu'il fait froid, sachez que tout effort physique entraîne un surcroît de dépenses hydriques lié certes à la sudation ( présente quelle que soit la température extérieure, en plus ou moins grande quantité) , mais aussi à l'accélération de nombreux processus : respiration, élimination ainsi qu'à l'exercice musculaire lui-même.{mosimage}

Il est donc capital de s'hydrater comme en période chaude , c'est à dire souvent et peu à la fois . Il ne faut pas hésiter à utiliser des bidons thermos remplis de boissons chaudes telles que du thé ou des tisanes (attention au café qui peut entraîner des hypoglycémies de stress). Quant aux boissons alcoolisées ,même si elles procurent immédiatement une sensation de chaleur, les calories alcooliques ne sont utilisées ni pour la contraction musculaire,ni dans la lutte contre le froid et doivent donc être bannies au cours de l'entraînement et de la compétition

 

 

Mise à jour le Mercredi, 11 Janvier 2017 08:07
 
Gérer son poids idéal Envoyer
Articles et brèves par thème - Alimentation
Écrit par Chantal Lamour Diététicienne   

Notre corps a besoin d’un carburant pour fonctionner correctement. Les aliments fournissent ce carburant en libérant de la chaleur, de l’energie durant leur digestion, leur métabolisme.

LES UNITES

Dans le système des unités internationales, la valeur énergétique d’un aliment est exprimée en Kilojoules (KJ): 1 KJ = 0,239 Kcal ou 1 Kcal = 4,185 KJ. L’expression “calorie” (cal) est restée familière au public. Aussi les nutritionnistes et diététiciens substituent ce mot pour “kilocalorie”, mais 1Kcal = 1000 cal. Une Kilocalorie correspond “à la quantité de chaleur nécessaire pour élever de 1 degré Celsius la température de 1 g d’eau de 14.5 à 15,5 oC“. Quand nous lisons “1 orange apporte 50 cal“, cela signifie: pour être métabolisée, l’orange produit 50 kcal de chaleur et restitue cette chaleur à notre corps pour “travailler”. L’énergie de l’aliment correspond donc à l’énergie libérée, par cet aliment dans le corps.

CALORIES et ALIMENTS

Tout aliment fournit des calories et toute calorie fournit de l’énergie.b Ce sont les composants des aliments (les nutriments: Protides, Lipides, Glucides) qui couvrent les besoins énergétiques:
- 1 g de Protides fournit 17 KJ (4 Kcal)
- 1 g de Lipides fournit 38 KJ (9 Kcal)
- 1 g de Glucides fournit 17 KJ (4 Kcal)
- 1g d’alcool fournit 29 KJ (7 Kcal).
Les autres nutriments (Eau, Vitamines, Minéraux et Fibres) n’apportent pas d’énergie. Les aliments et boissons sont composés d’une combinaison de Protides, Lipides et Glucides. L’apport énergétique d’un aliment correspond donc à la somme des calories fournie par chaque nutriment. Il est toujours donné pour 100 g d’aliment.

Par exemple: 100 g d’avocat contient 2 g de Protides, 7 g de Glucides et 17 g de Lipides soit: 2x4 = 8 Kcal provenant des Protides, 17x9 = 153 Kcal provenant des Lipides, 7x4 = 28 Kcal provenant des Glucides... soit un total de 189 Kcal dans 100 g d’avocat.

LES CALORIES VIDES

Certains aliments apportent des “calories vides”: ils ne sont composés d’aucun élément nutritivement intéressant (ni Protides, ni Vitamines, Minéraux…), excepté de calories. Ces aliments apportent de l’énergie superflue, inutile. Il s’agit essentiellement des produits sucrés (confiseries) et de l’alcool.
Lorsqu’une personne veut suivre un régime amaigrissant, ils seront interdits.

LES BESOINS ENERGETIQUES de l’HOMME

De nombreux facteurs influent le calcul du besoin énergétique d’un individu. Ils correspondent aux différentes origines des dépenses d’énergie de l’organisme.

1/ Le métabolisme de base:
C’est l’énergie minimale nécessaire pour l’entretien courant de la vie. Même au repos, le corps humain est trés occupé: le coeur bat, le cerveau envoie ses messages, des muscles travaillent …
Le Métabolisme de Base représente 60 à 70% de la dépense énergétique.

2/ L’âge:
Les enfants et les adolescents brulent plus d’énergie par Kilogramme de poids qu’un adulte. Les besoins énergétiques augmentent jusqu’à 20 ans environ, puis ils commencent à baisser de 2% par décennie jusqu’à 60 ans, et aprés, de 10%.

3/ Le sexe:
Un homme consomme plus d’énergie qu’une femme. Son corps est constitué d’une masse grasse moins importante et de 10 à 20% de muscles en plus qu’une femme de même âge et de même taille.
Généralement, le besoin énergétique d’un homme est 5 à 10% plus élevé que celui d’une femme.

Exceptions: une femme enceinte ou allaitante a un besoin d’énergie journalier augmenté pour assurer la bonne santé de la maman et du bébé.

4/ La thermorégulation:
Elle correspond aux dépenses pour maintenir le corps à sa température physiologique de 37o C.
Une personne vivant dans une ambiance froide aura des dépenses énergetiques plus élevées. Les conditions de vie moderne (chauffage, vêtements chauds) réduisent cette dépense. Ce facteur de variation est devenu négligeable.

 

Mise à jour le Lundi, 06 Juillet 2015 16:34
Lire la suite...
 
Asperges vertes au yaourt Envoyer
Articles et brèves par thème - Menus diététique
Écrit par James Collier Diététicien   
Pour 5 personnes 125 Kcal/personneImage Active
1,5 Kg d'asperges vertes
2 yaourts
1/2 citron
1/2 càc de curry
1 càs de chapelure
huile d'olive

Épluchez les asperges entièrement et coupez les toutes de la même longueur. Trempez les dans l'eau froide.
Faites chauffer de l'eau salée. Dès qu'elle frémit, plongez les asperges, les pointes toutes du même côté et laissez cuire.
Coupez les asperges en morceaux de 5 cm de long. Mettez de côté les morceaux durs pour faire une crème ou une purée à l'occasion ou en accompagnement.
Disposez les morceaux tendres dans un plat de service et couvrez avec du papier d'aluminium.

Préparez la sauce : faites revenir la chapelure dans l'huile d'olive avec du curry.
Ajoutez ensuite le jus du 1/2 citron et les yaourts.
Remuez le tout et laissez cuire quelques minutes. Retirez du feu dès que la crème est lisse.
Versez la sauce sur les asperges et mettez les au four pour les garder au chaud.
Mise à jour le Jeudi, 04 Novembre 2010 11:46
 
Le régime de base : simple et facile Envoyer
Articles et brèves par thème - Régimes
Écrit par James Collier Diététicien   

Un régime très simple pour tous ceux qui veulent perdre quelques kilos (inférieur à 5 kgs) !

Règle de base, astuces et idées fausses
1) Ce n’est pas en sautant un repas que l’on maigrit.
2) Ne laissez jamais des gâteaux dans vos placards car un jour vous serez tenté de manger qu’un seul !
3) Il faut manger de tout pour maigrir mais pas n’importe quoi !
4) Il est indispensable d’avoir une activité physique pour l’équilibre de son corps .
5) Bannissez les boissons sucrées (Fanta, coca cola, jus de fruits ,..) et toutes les boissons alcoolisées (un verre de vin à midi est toléré ).

6) Prévoyez un fruit à 10 heures si vous ne pouvez pas absorber un petit déjeuner le matin.

7) Evitez de manger trop salé car cela renforce la sensation de faim .

Voir la liste des aliments à bannir


8) Les grignotages sont strictement interdits . Si vous avez une sensation de faim , préférez un fruit à 10 h et un laitage à 16 h . L’avantage du fruit est qu’il contient des fibres pour calmer la sensation de faim.

9) Pratiquez une activité physique régulière ou/et utilisez les petites astuces suivantes :
- Au bureau : soulevez les jambes pendant 30 ‘le plus souvent possible, en ayant un dos bien droit
- Prenez toujours les escaliers plutôt que l’ascenseur 
- Garez vous le plus loin possible de votre travail ou sur le parking quand vous faites vos courses .

10) Mangez plus de poissons et moins de viandes

11) Au restaurant, évitez les formules avec un dessert.

 

 

Mise à jour le Vendredi, 10 Mars 2017 16:03
Lire la suite...
 
LE CAFE, ami ou ennemi ? Envoyer
Articles et brèves par thème - Vrai / Faux
Écrit par Administrateur   

 

Certains en conseillent la suppression , d'autres en ventent les mérites , la vérité est certainement dans la modération.

En ce qui concerne les effets bénéfiques :
-Il stimule l'éveil intellectuel ,il améliore la vigilance.
-Il facilite la digestion et le transit intestinal.
-Il apporte un peu de potassium et de vitamine PP.

-En cas de maux de tête ,il peut apporter un soulagement
-Son goût agréable en fait une boisson appréciée et très peu calorique ,à condition bien sûr de ne pas lui ajouter sucre et crème.

Quant aux effets moins positifs ,ils ne doivent pas être négligés :

-Il est déconseillé à toute personne souffrant d'ulcère ,de gastrites car il stimule les sécrétions acides de l'estomac.

-Il peut provoquer des insomnies chez certaines personnes sensibles .Dans ce cas ,il faut éviter de le boire pendant les 6H précédant le coucher.

-Il diminue l'absorption du fer ,lorsqu'il est consommé en même temps que les aliments
-Consommé trop fréquemment ,il peut jaunir les dents.
-Une consommation importante peut provoquer l'apparition de troubles tels que :nervosité ,agressivité ,insomnies voire dépendance avec symptômes de manque à l'arrêt de la consommation

Ce breuvage ,déjà apprécié par nos lointains ancêtres, doit donc être consommé avec modération mais rien ne justifie sa suppression complète.{mosimage}
Annie Barral Diététicienne

 

Mise à jour le Vendredi, 10 Mars 2017 16:03
 
CE QU'IL FAUT SAVOIR SUR LES RADICAUX LIBRES et ANTI-OXYDANTS Envoyer
Articles et brèves par thème - Formation
Écrit par Chantal Lamour Diététicienne   


Ces 2 noms scientifiques sont souvent employés dans l'argumentation en faveur d'une alimentation équilibrée et variée. Mais ils restent des noms "barbares" pour le grand public: à quoi correspondent-ils? quels sont leurs effets sur notre organisme?

1. Les Radicaux libres:

Toutes les cellules de notre organisme ont besoin d’oxygène pour produire de l’énergie à partir des nutriments (protides, lipides et glucides) extraits de nos aliments. Cette energie est le carburant "vital" au bon fonctionnement de nos organes.
Au cours de ces réactions métaboliques, il se forme des "dérivés activés de l’oxygène", appelés des “Radicaux Libres” oxygénés.


Une partie de ces Radicaux Libres formés, a un rôle bénéfique dans le système immunitaire de notre organisme: ils permettent, par exemple, la destruction, par certaines cellules sanguines, de nombreux microbes pathogènes.

Mais, au cours de ces dernières années, de nombreuses études ont démontré que, en excès dans les cellules, ces Radicaux Libres très instables et très réactifs, peuvent provoquer des lésions. En effet, ils entrainent des réactions en chaine aboutissant à des destructions au niveau des membranes cellulaires mais aussi au niveau de la structure de l'ADN. Ainsi, ils favorisent la cataracte, les processus de vieillissement, l’affaiblissement du système de défenses immunitaires, et le développement de certaines maladies dégénératives du cerveau. Aujourd'hui, l'accumulation de Radicaux Libres au niveau cellulaire est aussi considérée comme un facteur explicatif majeur du développement des pathologies cancéreuses et des cardiopathies ischémiques comme l'athérosclèrose.

Autre constatation non négligeable, le fait de fumer, ou de vivre dans une atmosphère polluée, accroît la présence de Radicaux Libres.

Il est donc nécessaire d’éviter une production excessive de ces Radicaux Libres. Plusieurs systèmes enzymatiques permettent de contrôler leur production et leurs activités. L’efficacité de ces enzymes dépend de notre alimentation et d’une consommation suffisante d’aliments contenant des “Anti-Oxydants“.


2. Les Anti-Oxydants:

Le rôle essentiel des Anti-Oxydants est la neutralisation des Radicaux Libres produits lors des réactions métaboliques: ils s'opposent aux mécanismes d'oxydation de certaines molécules et ainsi, ils préviennent et freinent le développement des lésions et dommages dus à la présence excessive de Radicaux Libres dans notre organisme.
Seule notre alimentation peut nous apporter en quantité suffisante ces éléments Anti-Oxydants. Les fruits et les légumes constituent la source essentielle.
Parmi ces Anti-Oxydants, nous trouvons:
- certaines vitamines: la vitamine E (huiles et margarines végétales, noisettes, amandes), la vitamine C, le béta-carotène ou provitamine A, et les caroténoïdes (fruits et légumes),
- certains oligoéléments minéraux: le Zinc et le Sélenium, surtout dans les viandes, les poissons, et les oeufs;
- des polyphénols, surtout les flavonoïdes (fruits et légumes, vin rouge, thé).


Mise à jour le Mercredi, 11 Janvier 2017 08:06
 
Comment faire baisser son cholestérol ? Envoyer
Articles et brèves par thème - Santé
Écrit par LHERITIER CATHERINE Nutritioniste-Diététicienne   

Quelques conseils qui ne remplacent pas la visite médicale ni la consultation avec un spécialiste qui vous fera suivre un régime personnel adapté à vos particularités et à votre mode de vie.

- Il faut naturellement baisser la consommation d´aliments riches en cholestérol comme:

Le beurre

Les abats 
Les viandes en général (SAUF LE POISSON) 
Les jaunes d´oeuf 
Les fromages gras 
Les charcuteries 
La crème de lait 
Le saindoux 
Les pâtisseries et les biscuiteries 
Les glaces 

- Il faut aussi augmenter l´apport en acides gras polyinsaturés (huiles de tournesol, de maïs et d´olive)

- Il faut avoir une alimentation riche en fibres en augmentant la consommation de fruits et de légumes.

Ceci en ce qui concerne l´alimentation mais il y a aussi d´autres mesures à prendre comme: 

- Éviter le tabac 
- Pratiquer une activité physique de façon régulière. 
- Eviter le stress. 


Mise à jour le Lundi, 21 Novembre 2016 10:48
 
L'alimentation de l'enfant sportif - comment couvrir les besoins Envoyer
Articles et brèves par thème - Sportif Forme
Écrit par LHERITIER CATHERINE Nutritioniste-Diététicienne   
La meilleure façon de savoir la quantité de chaque aliments que doit consommer l´enfant sportif est de faire une consultation avec un spécialiste.
Celui-ci calculera ces quantités selon les besoins individuels de l´enfant en tenant compte de ses caractéristiques
(âge, poids, activités…).

De cette façon vous aurez la certitude de couvrir les besoins d´un corps en pleine croissance et plein développement ainsi que d´éviter des carences qui ne pourraient que provoquer des troubles.

Le spécialiste donnera une série de recommandations comme :
Réaliser 4 repas par jour et 1 ou 2 collations.

Manger tous les jours des aliments de tous les groupes.
Eviter des aliments ou des préparations trop riches en graisses.
Manger tous les jours des fruits et des légumes crus.
Alterner la consommation de viandes rouges avec celle des viandes blanches.
Boire au moins 1,5 litre d´eau par jour.
Ces petites recommandations aident à améliorer la qualité du régime du petit sportif mais ne remplace pas la consultation avec un professionnel.
Mise à jour le Vendredi, 24 Mars 2017 11:31
 
Une semaine de menus (1200 - 1400 Kcal) Envoyer
Articles et brèves par thème - Menus diététique
Écrit par Chantal Lamour Diététicienne   
Une semaine de menus
Mise à jour le Vendredi, 24 Mars 2017 11:33
Lire la suite...
 
LES BIENFAITS DE LA TOMATE Envoyer
Écrit par Brigitte Dussert   

La tomate est source de potassium et de vitamine C. Elle est riche en eau et donc participe efficacement à notre hydratation. Sa couleur rouge indique sa forte teneur en lycopène, un antioxydant puissant qui protège l'organisme contre le stress oxydatif responsable du vieillissement prématuré des cellules. C'est la peau de la tomate qui contient le plus d'oxydants donc il est préférable de bien la laver et de la déguster sans la peler. On prête d'autres vertus au lycopène comme un effet protecteur contre le cancer de la prostate, le cancer de l'oesophage et les maladies cardiovasculaires.  Choisissez bien vos tomates en privilégiant la peau lisse, son parfum.
COMME LA TOMATE, CHOISISSEZ VOS LÉGUMES ET FRUITS SELON LA COULEUR.
Rouge "tonus" favorise le nettoyage de l'organisme, stimule la digestion, apporte chaleur et vitalité à l'organisme en général.
Orange "optimisme" stimule la digestion et l'élimination des toxines, aide à garder la bonne humeur, le moral.
Jaune "anti-fatigue" stimule le foie, la digestion, le système nerveux, combat la fatigue morale et physique
Vert "régénérant"  enlève l'acidité de l'organisme, régule la tension, calme la nervosité, régénère physiquement et mentalement
Violet "zen" améliore l'éclat de la peau, calme la nervosité, l'irritabilité, apporte de la sérénité.
La couleur c'est l'énergie disent les Chinois, ils affirment que chaque couleur correspond à un organe. Le vert pour le foie, le rouge pour le coeur, le jaune pour la rate, le violet pour les reins. Selon la couleur de fruit ou légumes la teneur et la quantité de vitamines, de minéraux et d'antioxydants sont différents. Plus on associe les couleurs entre elles et plus elles sont efficaces et complémentaires.
Mise à jour le Vendredi, 10 Mars 2017 16:02
 
Ce qu'il faut savoir sur le régime méditerranéen Envoyer
Articles et brèves par thème - Régimes
Écrit par Chantal Lamour Diététicienne   

Après avoir constaté que les habitants de la Crère, puis de toute l'Europe du sud étaient beaucoup moins atteints par des maladies cardio vasculaires que ceux de l'Europe du nord ,des spécialistes ont commencé à s'intéresser à l'alimentation de ces populations. Ils ont rapidement constaté que cette alimentation comportait les mêmes bases nutritionnelles dans la plupart des pays du Bassin Méditerranéen. En France ,ce régime se retrouve dans la partie sud du pays où les maladies cardio vasculaires sont nettement moins fréquentes que dans le Nord ,l'Est et le Nord Ouest.

Les grandes lignes du régime méditerranéen sont :

 

 

Les grandes lignes du régime méditerranéen sont :

Peu de viande ; dans ces pays, on consomme beaucoup plus de poisson que de viande ainsi que des volailles dans le Sud Ouest de la France

Beaucoup de pain et de céréales

Beaucoup de légumes frais et légumes secs

Beaucoup de fruits

La cuisine se fait à l'huile d'olive ou à la graisse d'oie dans le sud ouest.

 

Le beurre et la crème ne sont pas utilisés.

Un peu de vin.


Ce type d'alimentation apporte beaucoup de fibres ,des carotènes antioxydants ,des flavonoïdes ,de la vitamine C ,des acides gras monoinsaturés et très peu d'acides gras saturés.

En plus de son effet protecteur face aux maladies cardio vasculaires ,ce régime semble également prévenir certains cancers dont celui du colon.

Partagez cet article Ajouter: CHAMPAGNE%3A+SELECTION+DES+MEILLEURS+VINS++%26%239733%3B+%26%239733%3B+%26%239733%3B+%26%239733%3B Ã  Face Book Ajouter: CHAMPAGNE%3A+SELECTION+DES+MEILLEURS+VINS++%26%239733%3B+%26%239733%3B+%26%239733%3B+%26%239733%3B Ã  Wikio Ajouter: CHAMPAGNE%3A+SELECTION+DES+MEILLEURS+VINS++%26%239733%3B+%26%239733%3B+%26%239733%3B+%26%239733%3B Ã  Digg Ajouter: CHAMPAGNE%3A+SELECTION+DES+MEILLEURS+VINS++%26%239733%3B+%26%239733%3B+%26%239733%3B+%26%239733%3B Ã  Delicious/ Ajouter: CHAMPAGNE%3A+SELECTION+DES+MEILLEURS+VINS++%26%239733%3B+%26%239733%3B+%26%239733%3B+%26%239733%3B Ã  Yahoo! Ajouter: CHAMPAGNE%3A+SELECTION+DES+MEILLEURS+VINS++%26%239733%3B+%26%239733%3B+%26%239733%3B+%26%239733%3B Ã  Google Ajouter: CHAMPAGNE%3A+SELECTION+DES+MEILLEURS+VINS++%26%239733%3B+%26%239733%3B+%26%239733%3B+%26%239733%3B Ã  Technorati Ajouter: CHAMPAGNE%3A+SELECTION+DES+MEILLEURS+VINS++%26%239733%3B+%26%239733%3B+%26%239733%3B+%26%239733%3B Ã  Live-MSN

Mise à jour le Vendredi, 24 Mars 2017 11:30
 
Astuces pour éviter les coups de fatigues Envoyer
Articles et brèves par thème - Astuces
Écrit par James Collier Diététicien   

Pour éviter le coup de pompe de 11h, il faut éviter de consommer des aliments sucrés au petit déjeuner ; il faut privilégier les sucres lents (pain ,céréales sans sucre) et les protéines (fromage ,œuf, jambon) ;

Pour faire une béchamel légère, délayer de la maizena dans le lait froid et faire cuire jusqu'à épaississement ;

Sauter un repas ne fait pas maigrir, au contraire après une longue période de jeûne, l'organisme a tendance à stocker ;

La vitamine C favorise l'assimilation du fer, n'hésitez pas à arroser de jus de citron les aliments qui en contiennent.

Vous ne digérez pas le lactose du lait et des produits laitiers : pensez aux yaourts et desserts au soja.


Pour des apéritifs allégés, pensez aux légumes crus (tomates cerises, carottes en allumettes, choux fleurs, champignons ,concombres.....) accompagnés de sauces à base de fromage blanc, ciboulette, ail, coulis de tomate....).

La crème peut remplacer le beurre dans les pâtes : à quantité égale elle apporte beaucoup moins de matières grasses (33% contre 84%).

Attention au chocolat allégé : il contient moins de sucre mais bien autant de matières grasses.

Pour éliminer le soufre des choux, responsables de désagréments digestifs, il faut le cuire dans deux eaux, ne pas couvrir lors de la première cuisson et mettre un morceau de pain sec dans la deuxième eau.

Annie Barral - Diététicienne

 

Mise à jour le Mardi, 26 Janvier 2016 16:20
 
TOUT CE QU'IL FAUT SAVOIR POUR CUISINER SANS SEL Envoyer
Forme - Forme
Écrit par Brigitte Dussert   

Lorsque l'on n'est pas au régime, les apports journaliers recommandés sont de 1,5 à 2 g. de sodium par jour, soit environ 3,5 à 5 g. de sel (source). Certaines études ont montré que la consommation quotidienne moyenne des Français était de 9,7 g. pour l'homme et 7,4 g. pour la femme (source), soit bien au-dessus des recommandations.
Les aliments qui nous apportent le plus de sel sont les suivants :
  • Le pain (25 à 30 %)
  • Les charcuteries (11 à 13 %)
  • Les fromages (9 à 11 %)
  • Les plats cuisinés et conserves (5 à 8 %)
  • Le sel de table (environ 15%)
Quand on sait qu'un pain peut contenir jusqu'à 10 g. de sel, que le jambon blanc contient environ 20 g. de sel au kilo, et que même le Nutella contient du sel, on comprend que notre consommation moyenne est bien au delà de ces préconisations. Nous mangeons tous trop sel, qu'on soit au régime ou non. Le sel est nécessaire à notre organisme, mais en trop grande quantité il peut entraîner des problèmes de santé. Raison de plus pour faire doublement attention lorsqu'on suit un régime forcé.
Mise à jour le Lundi, 21 Novembre 2016 10:49
Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 7

 

Copyright © Dietetique.com.fr - Tous droits réservés - Reproduction interdite - Mentions légales

moins de 5€_online_468x60_19

Sur Cinetv retrouvez toutes les bandes annonces vidéos des prochains films à sortir au cinéma

Bandes annonces cinéma HD – CinéTV

| More