Accueil Consultez nos articles Rechercher Qui sommes-nous ? Cuisinez sans sel : recettes et astiuces

DIETETIQUE FACEBOOK

Sachez ce que vous mangez

Calculateur de calories

00Sel

Composition Florale

Qui est en ligne ?

Nous avons 31 invités en ligne

Accord Vins/mets

Habitat Ecologie

Forme
Aliments complets ou raffinés ? Envoyer
Forme - Forme
Écrit par Administrateur   

Les aliments complets subissent peu ou pas de transformations technologiques. Le minimum de manipulations est assuré pour les rendre comestibles.

Les produits concernés sont essentiellement les produits céréaliers (riz, pâtes, farines…) mais aussi le sucre. A l’état brut, chaque grain de céréales est protége par une enveloppe riche en micro-nutriments (vitamines et mineraux), et en fibres.

Le maintien complet ou partiel de cette enveloppe, dans l’aliment à consommer, est source d’ambiguités:
- les apports en vitamines, minéraux et fibres donnent à ces aliments une valeur nutritionnelle très intéressante; mais, par son rôle protecteur, l’enveloppe concentre et apporte aussi les résidus chimiques (engrais, pesticides)…..
- les phytates de ces aliments riches en son, ont une action positive: ils auraient un effet préventif contre le cancer du colon; et une action néfaste: ils favoriseraient les pertes en Fer et en Calcium…
- chez les personnes aux “intestins fragiles”, les fibres sont à l’origine de flatulences, de ballonnements et de maux de ventre.


Les aliments raffinés et élaborés sont des aliments qui subissent de nombreuses transformations. Les buts recherchés sont multiples:
- faciliter les utilisations culinaires (diminution du temps de cuisson…)
- débarrasser les aliments de leurs “impuretés” (résidus chimiques ...),
- rendre les aliments plus digestes...

Ces différentes opérations appauvrissent, considérablement, les aliments en micro-nutriments et en fibres. Hors, les nutritionnistes ont lancé un cri d’alarme: ils dénoncent, dans nos pays industrialisés, l'augmentation d'une population présentant des carences nutritionelles .

D’autre part, ces aliments sont très vite absorbés par l’organisme et, n’apportent pas une satiété suffisante: la sensation de faim et ses conséquences (grignotages, manque de concentration…) apparraissent rapidement aprés un repas.
L’absence de fibres dans l’alimentation est souvent à l'origine de constipation. Et, plus grave, elle favorise le développement de cancers du tube digestif: le transit intestinal est ralenti; par consèquent, les éventuelles substances cancérigènes présentes, ont un contact prolongé, et agissent sur la paroie du tube digestif.

ALORS QUE CHOISIR?

Une nouvelle fois, les mots-clés sont EQUILIBRE et VARIETES entre ces 2 types d’aliments: il faut consommer un peu des 2 ! Mais aussi:

- simplement, commencer par augmenter la consommation journalière de fruits et légumes verts,

- préférer les aliments de base, simples, riches et équilibrés,

- être curieux, alterner et profiter des différents pains proposés par le boulanger, pour égayer les repas et le goûter des enfants,

- cuisiner régulièrement des légumes secs (lentilles, haricots secs…), du riz brun…

- utiliser du miel ou de la cassonade pour sucrer les laitages,

- les puristes pourront choisir des produits complets ou semi-complets Bio.

Mise à jour le Samedi, 25 Août 2012 16:26
 
LA DIÉTÉTIQUE DE LA LONGÉVITÉ Envoyer
Forme - Forme
Écrit par Brigitte Dussert   

Les principes à retenir :

 

-Choisissez bien les huiles car les graisses de votre alimentations s'incorporent dans vos cellules. Elles ont donc la plus haute importance pour votre santé en particulier pour votre système nerveux et votre coeur. Cuisinez donc à l'huile de Colza et privilégiez l'huile d'Olive, de Noix et de Lin. Sélectionnez un beurre d'excellente qualité.

 

-Mangez du poisson deux fois par semaine en privilégiant du poisson pêché en mer et non élevé.

 

- Deux ou trois portions de fruit par jour (les fruits sont les meilleurs antioxydants).

 

- Des légumes crus ou cuits à chaque repas (fruits et légumes luttent contre le vieillissement naturel avec leur apport en antioxydants, vitamines et minéraux). Privilégiez la cuisson à la vapeur ou à l'étouffée. Chaque semaine, chou, épinard ou brocolis

 

- Privilégiez de petites quantités de viandes de bonne qualité (boeuf, agneau, poulet, veau, lapin, gibier, foie (riche en vitamine B12)...  ). Les protéines sont bonnes pour le moral et sont rassasiantes.  Par contre, une consommation trop élevée de protéines entraîne une fuite du calcium dans les urines et risque donc d'entraîner une diminution de la densité osseuse. Il faut donc en consommer en quantités raisonnables, les protéines végétales ont un effet moindre sur la fuite de calcium.

 

-Consommez des céréales complètes et peu transformées

 

-N'oubliez pas les légumes secs riches en glucides lents.

 

-Lisez bien les étiquettes et privilégiez les aliments Bio pour les laitages, oeufs...

 

-Consommez des produits laitiers écrémés.

 

-Hydratez-vous suffisamment entre les repas.

 

-Mangez avec modération, la valeur d'un bol au total (c'est la taille de votre estomac)

 

-Buvez si vous le souhaitez un ou deux verres de vin par jour au moment des repas.

 

 

LES PERSONNES ÂGÉES SE NOURRISSENT MAL :

 

-De nombreuses études font apparaître que la population âgée se nourrit mal. De nombreuses fractures de col du fémur révèlent un état de malnutrition. Viande, poisson conviennent  fort bien à un vieillard ainsi que le pain, la panade et un oeuf, des soupes de légumes, pâtes al dente, riz complet, lentilles,  pommes de terre en robe des champs, des fruits, des yaourts  ou morceaux de fromages ainsi que des salades arrosées d'huile de colza ou d'olive, le riz cantonnais est un plat complet qui convient particulièrement bien. Evitez l'obésité mais fuyez les régimes trop restrictifs, tentez d'approcher votre poids de forme. Fuyez la pâtisserie industrielle, mieux vaut manger un ou deux carrés de chocolat noir.

 

 

Mise à jour le Dimanche, 03 Septembre 2017 08:41
Lire la suite...
 
KILOS EN TROP APRÈS 50 ANS Envoyer
Forme - Forme
Écrit par Brigitte Dussert   

Au moment de la ménopause les bouleversements hormonaux entraînent la fixation des graisses, une perte musculaire et le relâchement de la peau.
Normalement l'appétit n'augmente pas mais, des raisons psychologiques surgissent entraînant des envies de grignotages, chocolat, biscuit...

La ménopause est un "deuil" d'une partie de sa féminité et cela engendre le besoin de compenser cette frustration. On veut se consoler d'une perte irrémédiable, d'un avenir qui fait peur, du vieillissement inéluctable. ...

On nous conseille le thé vert, un fruit et un yaourt à 0%... mais on est en quête compulsive d'un aliment "plaisir" qui va nous consoler immédiatement d'une angoisse non formulée qui nous envahit.


Donc tous les conseils "fantaisistes" sont vains, il n'y a que l'exercice qui améliore la masse musculaire et qui ne laissera pas la graisse s'installer. Mais à la moindre défaillance, tout redeviendra comme avant. On est donc condamnée à faire de l'exercice même si cela ne nous plaît pas ! Le plaisir compensatoire visuel d'une silhouette plus valorisante ne vient qu'à la suite d'un entraînement long et régulier... il ne faut pas se cacher la vérité, c'est pourquoi je râle lorsque je vois des articles qui racontent tout le temps la même chose... et qui veulent nous faire prendre "des vessies pour des lanternes" !!!

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Mise à jour le Mercredi, 21 Juin 2017 15:05
 
Maigrir en mieux répartissant ses repas ? Envoyer
Forme - Forme
Écrit par Chantal Lamour Diététicienne   

Prendre des repas moins chargés, plus nombreux, plus lentement dans une ambiance détendue et selon le rythme de notre cycle circadien, est un moyen efficace de mieux assimiler les aliments … et donc de ne pas grossir …

Le bon fonctionnement de notre corps dépend d’une part de ses “ fournisseurs ” d’énergie (aliments, air et eau) et, d’autre part de son horloge biologique, appelée Cycle Circadien. 
Ce cycle rythme les temps d’activité, de repos, … mais aussi l’heure des repas.
Il existe 2 périodes de bonne efficacité de l’énergie disponible : entre 7 et 13 heures puis entre 17 et 21 heures.


1. Horloge interne et repas :

Toutes nos activités métaboliques, physiologiques et psychologiques sont donc rythmées par les heures de la journée, par les mois, et les saisons : la température corporelle, les secrétions hormonales et digestives, les performances intellectuelles et musculaires fluctuent sur 24 heures avec un pic et un creux répartis selon les besoins de l’organisme.
Par exemple, la secrétion de cortisol (hormone secrétée par les glandes surrénales) est maximale vers 6 heures du matin : elle met en route, en éveil, les différentes fonctions de l’organisme notamment celles activant le système digestif et favorisant une bonne assimilation des aliments.

Mise à jour le Samedi, 25 Août 2012 17:03
Lire la suite...
 
PEUT ON SUPPRIMER LA VIANDE ? Envoyer
Forme - Forme
Écrit par James Collier Diététicien   

Une question s'impose : peut-on se passer de manger de la viandesans nuire à l'équilibre alimentaire. Dans une alimentation traditionnelle ,la viande et ses dérivés apportent la plus grande partie des protéines.

Si on supprime ces produits ,il faut se soucier de les remplacer par d'autres aliments riches en protéines. Le régime végétarien ne comprend ni viande ,ni poisson ,par contre il autorise les œufs et les produits laitiers. Une portion de viande peut parfaitement être remplacée par 2 ou 3 œufs dont les protéines ont une excellente valeur biologique. D'autre part les fromages et laitages peuvent aussi compenser la perte d'apport en protéines.

Enfin on peut également faire appel aux protéines végétales (céréales et légumes secs). Cependant ces protéines végétales sont de moins bonne qualité et déficitaires en certains acides aminés .Pour obtenir un apport complet de tous les acides aminés ,il faut associer légumes secs et céréales(lentilles +riz ,semoule + pois chiches…..). D'autre part il ne faut pas hésiter à enrichir les légumes avec des préparations à base d'œufs et de lait ,avec du fromage râpé ou de la sauce béchamel. Si ces principes sont respectés ,le régime végétarien ne sera pas déficitaire en protéines.

 



Un autre problème peut se poser :l'insuffisance d'apport en fer entraînant l'anémie. Pour éviter ceci les légumes secs ,qui sont les végétaux les plus riches en fer, doivent être présents tous les jours dans l'alimentation ,il vaut mieux également préférer le pain et les céréales complètes et savoir que les épinards ,le cresson ,le fenouil ,le persil sont plus riches en fer que les autres légumes. Il ne faut pas hésiter ,en outre ,à prendre de temps en temps du fer sous forme de complément alimentaire (surtout pour les enfants).

Enfin l'apport de fer n'est que théorique puisqu'il n'est pas totalement assimilé ,On peut donc essayer aussi de favoriser son assimilation en arrosant les plats de jus de citron ,ou en terminant le repas par un agrume ou un kiwi ,la vitamine C favorisant l'absorption du fer.

PEUT ON SUPPRIMER LA VIANDE ? VRAI

 

Annie Barral - Diététicienne

Mise à jour le Dimanche, 26 Juin 2016 09:23
 
<< Début < Précédent 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 3 sur 3

 

Copyright © Dietetique.com.fr - Tous droits réservés - Reproduction interdite - Mentions légales

moins de 5€_online_468x60_19

Sur Cinetv retrouvez toutes les bandes annonces vidéos des prochains films à sortir au cinéma

Bandes annonces cinéma HD – CinéTV

| More